Bookinages

Bookinages

Livre d'or

Pas besoin d'explications, je pense que chacun sait ce qu'est un livre d'or ;)

 

Ici lâchez-vous: conseils, avis, astuces, questions...  Tout ce qui vous passe par la tête (enfin restez raisonnables quand même) est accepté.

 

À vos claviers!


23/11/2013
7 Poster un commentaire

Le cycle de l'Héritage

Bonjour à tous!

Après une absence prolongée due à une disparition soudaine et totale d'internet, je reprends en main le blog avec, je l'espère, un rythme plus régulier qu'avant.  Pour commencer j'aimerais vous parler du cycle de l'Héritage, écrit par Christopher Paolini.

Alors, l'Héritage ça raconte quoi?  C'est l'histoire d'un garçon de seize ans nommé Eragon qui habite dans la ferme de son oncle (veuf) avec son cousin, Roran.  Cette ferme se trouve à deux pas d'un bled paumé dans une vallée nommé Carhaval, à une des extrémités de l'Empire.  L'Empire lui-même est gouverné par un tyran du nom de Galbatorix depuis...fort longtemps!  Un jour, Eragon trouve lors d'une de ses chasses un gros caillou bleuté.  Il le ramène, mais les choses se compliquent quand le caillou se révèle être un oeuf dont sort...un dragon!  De ce fait, Eragon devient un Dragonnier comme il y en avait avant la prise de pouvoir de Galbatorix et le destin de l'Empire repose entre ses mains.  Zéro pression, je vous assure!

À la base, Eragon est une série de fantasy basique qui en rassemble tous les éléments: un pays dirigé par un despote, de la magie, des elfes, des nains, des dragons et un pauvre gars qui doit essayer de survivre et de sauver le monde au passage.  Cependant malgré tout, l'auteur parvient à captiver et à titiller la curiosité du lecteur.  Certains personnages sont assez stéréotypés, mais on s'y attache et on veut les voir réussir.  De plus, l'Alagaësia (le monde où tout se déroule) est super bien développé tant au niveau géographique que linguistique et mythologique.  Ce n'est pas Tolkien, mais c'est assez impressionant malgré tout et surtout très agréable à parcourir.  

Le plus gros point noir du livre est la trop grande tendance de l'auteur à caser des révélations.  Si certaines sont utiles à la bonne marche de l'histoire, d'autres sont soit tellement évidentes qu'elle ne sont plus des révélations, soit tirées par les cheveux et on se demande quelle est leur place dans l'histoire.  L'auteur marche un peu trop à coups de "Tieeeeens, comme par hasard, voilà qui est pratique pour l'histoire mais assez improbable comme coïncidence."  Mais si on arrive à oublier cet aspect pour se laisser guider par l'histoire, c'est une saga qui en vaut vraiment la peine et est très agréable à lire (et c'est aussi sympa de se balader en Alagaësia en pensée entre deux livres).

Mention spéciale pour certains personnages que je trouve vraiment extraordinaires: Angela, l'herboriste aux réflexions absurdes mais à la grande sagesse, les chats-garous aussi mystérieux qu'intéressants, et Nasuada pour sa pugnacité et son courage sans faille.


07/02/2015
1 Poster un commentaire

Le Cercle des confidentes, Tome 1 : Lady Megan

 

Pour entamer l'été en beauté, je vais aujourd'hui vous présenter un livre que j'ai dévoré de la première à la dernière page.  Comme vous avez dû vous en douter il s'agit du premier tome de la série "Le Cercle des confidentes" intitulé Lady Megan.  Mais tout d'abord un petit avant-goût pas de moi:

Lorsque Meg Fellowes, 17 ans, voleuse et comédienne de la troupe de la Rose d’Or, est arrêtée, elle sait que la sentence va être la mort. C'est ce à quoi les voleurs sous le règne d’Élisabeth 1re d’Angleterre doivent s'attendre. Pourtant, on lui propose une alternative : accepter de faire partie d’un groupe de demoiselles d’honneur très spéciales : des espionnes. Avec ses nouvelles compagnes, Jane, Anna, Béatrice et Sophia, Meg doit protéger la couronne des intrigues de la cour. En ces temps troublés, mille complots guettent la jeune reine protestante. Grâce à son sens inné de la comédie et à sa mémoire extraordinaire, Meg doit espionner la délégation espagnole, composée de fervents catholiques, opposés à Élisabeth, dont le séduisant Rafe, comte de Martine, qui vient d’arriver à la cour. Mais dans le paysage complexe de ce début de règne, la jeune fille comprend vite que les frontières entre ennemis et alliés sont mouvantes et qu’elle ne peut se fier à personne. Si elle entend sauver la vie de sa reine et retrouver sa propre liberté, elle devra aussi démasquer le meurtrier d’une autre demoiselle d’honneur, mystérieusement assassinée quelques mois avant son arrivée…

 (Source:  http://booknode.com/le_cercle_des_confidentes,_tome_1___lady_megan_0636383)

Comme vous avez pu le remarquer il s'agit d'un roman historique mêlant mystère et suspense dans un décor élisabéthain.  J'ai été séduite d'abord par la période durant laquelle l'histoire se déroule (non seulement je venais de l'étudier en cours d'histoire mais en plus je la trouve fascinante en soi) puis par le personnage principal, Meg, la comédienne/voleuse/espionne/...  On y découvre le côté pile de la cour anglaise de l'époque, le verso des paillettes et froufrous, le côté secrets, prises de pouvoir et assassinats.

Comme Meg on est happé brusquement par le récit (enfin, elle de manière un peu plus radicale forcément!) et on découvre petit à petit comment ça marche, à qui on peut se fier et de qui il faut se méfier, qui tire quelles ficelles...  C'est vraiment un travail de détective!  J'ai changé une bonne quinzaine de fois d'avis au sujet du meurtrier ou des méchants et pas un n'était correct.  Les personnages ont tous un côté obscur et il est aussi difficile pour le lecteur que pour Meg de démêler le vrai du faux.

Conclusion: si vous aimez les histoires d'espionnage, le cadre historique et les livres qui tiennent en haleine je vous le recommande!

 


04/07/2014
8 Poster un commentaire

C'est l'été!

Ca y est!  Le soleil a repris du service (les orages aussi!), les examens sont finis ou presque, les oiseaux chantent pour vous réveiller à 5h du mat', les allergiques recommencent à éternuer à tout bout de champs et un peu partout des festivals commencent à apparaître...  Sans compter que comme tous les quatre ans on a droit à l'ambiance coupe du monde de foot!  Je pense qu'on peut déduire de tout ça que c'est l'été!

L'été, temps de longues promenades à vélo dans la campagne, du cerf-volant en bord de mer, des champs de blé dorés au soleil, de la nuit des étoiles filantes et du camping.  L'été, temps de liberté pour les élèves, leur nouvel an!  Mais l'été c'est aussi le temps où on peut se coucher dans l'herbe chauffée par le soleil et profiter d'un bon livre en en savourant chaque page.

Pour le design de cet été j'ai été désespérante de non-créativité.  Pour moi l'été c'est la Provence, les cigales et la lavande, et c'est donc un blog au parfum provencal qui vous accueillera pendant ces prochains mois! 

Bonne lecture, amis bouquineurs!


25/06/2014
2 Poster un commentaire

Nanowrimo, un défi pour tous les écrivains en herbe

Bonjour à vous amis lecteurs et ou/écrivains!

J'aimerais vous présenter un concept assez sympa dont le nom est Nanowrimo (mais ça vous l'aurez remarqué j'imagine).  Ce mot barbare est en fait l'abréviation de NAtional NOvel WRIting MOnth.  C'est de l'anglais (ah boooooon?) et ça vous donne donc une petite idée quand à l'origine du truc.  Non?  Vraiment pas?  Si?  Bravo!  Il s'agit bien des Etats-Unis!  Le nanowrimo a lieu pendant le mois de novembre et le but est d'écrire 50 000 mots en un mois (en démarrant d'une page blanche le premier novembre et en terminant son roman/recueil de textes/autre le 30 novembre).

Pourquoi?  Eh bien je pense que c'est la réponse la plus simple du monde: pour le soi-même.  Pour se lancer un défi, se mettre un coup de pied aux fesses pour l'écriture d'une histoire qu'on a en tête sans arriver à la rédiger, pour le fun, pour la fierté de se dire qu'on a écrit 50 000 mots,...  Parce que ce qu'il faut savoir c'est qu'on ne gagne strictement rien à part beaucoup de satisfaction personnelle et une petite vignette de gagnant à coller sur son blog.

Ca vous a mis l'eau à la bouche?  Vous n'avez pas envie d'attendre jusqu'en novembre parce que le clavier vous démange?  Alors j'ai une bonne nouvelle: vous pouvez participer au camp nanowrimo en juillet pour patienter!  Le principe est le même: écrire un nombre de mots défini en un mois, seulement pendant le camp vous fixez vous-même votre objectif (je compte partir sur 20 000 puisque ça sera la première fois).  

Et puis le nano ce n'est pas seulement l'écriture mais c'est aussi un esprit de soutien mutuel entre les participants (j'en ai eu un bel aperçu via un forum sur lequel je suis) et de la rigolade.  Tenté(e)?  N'hésitez pas et rejoignez les nanoteurs!

Liens:

- Site Nanowrimo

Site Camp Nanowrimo

Si vous vous inscrivez/êtes déjà inscrit(e) donnez en commentaire votre pseudo sur le site pour que je vous ajoute à mes writing buddies Clin d'œil  Moi j'y suis sous le pseudo Alavirienne.

 


28/05/2014
13 Poster un commentaire


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser